VENDU.

Garniture de cheminée.Horloge et ses deux porte-torchères.

Pendule & ses deux

porte-torchères

 

Louis,Valentin,Elias ROBERT (1821-1874).

 

    Importante garniture en bronze à patine brune  comprenant :

    une pendule de forme rectangulaire en marbre griotte rouge à décor de fresque en bronze doré représentant des personnages d'après l'antique.Elle est surmontée d'une figure en bronze à patine brune représentant une femme allongée. 

   

Cette sculpture fait référence à un marbre antique conservé à Rome au musée du Vatican, elle représente Ariane, fille de Minos roi de Crète. Éprise deThésée, vainqueur du Minotaure, elle fournit à son aimé un fil lui permettant de s'échapper du labyrinthe. Mais l'ingrat jeune homme l'abandonne sur l'île de Naxos, endormie sur le rivage.

 

   Cette pendule est accompagnée d'une paire de candélabres à six bras de lumières retenus par une femme drapée à l'antique.

 

    Ces candélabres sont surmontés d'un échassier perché sur une tortue.

 

     Époque : fin du XIXème siècle

 

Certificat d'expertise fourni (voir photos).

 

   Le mécanisme d'horlogerie fonctionne et a  été révisé.

 

   Dim. d'un candélabre :

      Haut. : 85 cm 

         Base : 16 cm

 

   Dim. de la pendule :

       Haut. : 61 cm 

           Larg. : 57 cm

              Prof. : 26 cm

 

Prix me contacter.

 

 

Fondeur : Ferdinand BARBEDIENNE (1810-1892)

  

    Ferdinand BARBEDIENNE était le principal fabriquant français de bronzes d'art pendant la seconde moitié du XIXème siècle. Il a créé des bronzes originaux pour l'ameublement, réalisé des fontes de sculptures anciennes et modernes, et dessinés dans ses ateliers.

   Apprenti papetier à Paris, à douze ans, Barbedienne y était un fabricant de papier peint prospère en 1834. En 1838, il débuta une nouvelle carrière, celle de fondeur, en association avec Achille Collas, inventeur d'un procédé pour la réduction mathématique de la sculpture. Sous la raison sociale de Collas et Barbedienne, leur maison se spécialisa dans les reproductions d'après l'antique et mit au point de nouveaux procédés chimiques pour colorer et patiner les bronzes.

   À l'Exposition de Londres de 1851, la maison, enregistrée sous le nom de Barbedienne, fut récompensée par deux grandes médailles (Council Medals).

     À l'Exposition Universelle de 1855, la Maison Barbedienne remporta une grande médaille d'honneur et onze médailles de coopérateurs pour les travaux de ses ciseleurs et des monteurs.

   Ses envois comprenaient des réductions en bronze de sculptures de Michel-Ange et de Clésinger, ainsi que des meubles, vases, coupes, candélabres et autres objets décoratifs et des pièces dans le style néo-grec. Les succès de Barbedienne dans les Expositions Internationales lui ont valu de nombreuses commandes officielles : entre 1850 et 1854, la Maison a fourni du mobilier de style Renaissance pour l'Hôtel de Ville de Paris ; après 1855, Barbedienne a fourni des bronzes d'ameublement pour la Maison Pompéienne du Prince Napoléon et pour les résidences impériales, dont quatre girandoles de style Louis XVI en bronze doré, livrées à Compiègne en 1863.En 1862, à l'Exposition Universelle de Londres, il remporte des médailles dans trois catégories : meubles d'art, bronzes d'art et orfèvrerie. En 1867, membre du jury de l'Exposition. Il est nommé officier de la Légion d'Honneur, puis commandeur en 1878. À sa mort son neveu et associé, Gustave Leblan-Barbedienne lui succède.

 

  Louis,Valentin,Elias ROBERT (1821-1874).

 

     Élève de David d'Angers et de Pradier, ROBERT a travaillé à d'importantes commandes publiques ; citons notamment la statue de la Justice pour la fontaine Saint-Michel, le Drame réalisé pour le théâtre du Châtelet, quelques sculptures pour le Louvre et l'Opéra, ainsi que le monument dédié à l'empereur Pedro IV à Lisbonne. Parallèlement, le sculpteur réalisa également quelques bustes et figures en marbre et en bronze, notamment le médaillon en bronze de Madame Delafontaine destiné à son tombeau du cimetière Montparnasse à Paris, ainsi que plusieurs autres ouvrages tirés en bronze par A.D. Delafontaine (Auguste Maximilien Delafontaine) fondeur parisien.

 

 

bouton retour gallerie photos horlogerie.

Nouveautés.